25 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Podium à la Boffy Fifty au festival Templiers! Oui monsieur!

Commençons par le contexte de cette course qui arrive le 21 octobre 2017.

Mon objectif principal était la CCC, ce 50km était donc une sorte de fin de saison avec comme choix, soit d’accompagner Mel dans son premier gros trail soit de le faire seul. L’inscription à ce 50km a du être fait au mois de février pour me garantir un dossard, mon choix de vitesse de course s’effectuera donc au moment venu.Capture d’écran 2017-10-27 à 17.00.35

Un mois de septembre en guise de récup post CCC avec tout de même une belle 5ème place à la Tendinix et une autre 5ème place sur la tvtc 12km couru le samedi 7octobre. Mon entraînement diminue un peu au niveau du volume mais j’essaie de remettre en marche la machine au niveau du seuil avec des entraînements rapides pour regagner un peu en vitesse afin de ne pas trop subir sur les portions plates de la Boffy. Tout se passe bien et j’effectuerai même ma meilleur séance de Vma 4jours avant la course, de bonne augure.

Vendredi 20 octobreP1190972

Une panne de la Bmw  (quelle marque de M….) du beau père à Clermont Ferrand, un oublie des piquets de la tente, un matelas gonflable que l’on retrouve percé en rentrant du restau à 22h… Bref tout se passe parfaitement bien pour être en forme le lendemain. Les dossards sont en poches c’est le principal!

Samedi 21 octobre

Après une courte nuit, disons une nuit très très courte et bien dure sur le sol je me réveille avant l’alarme du tél, il est 6h46 et le soleil n’est pas encore levé sur le festival des templiers. Traditionnel petit dej même si je n’ai pas mes 2 oeufs on fait dans le classique. Les minutes passent, 8h45, il est temps de se préparer et de se mettre en tenu de combat. Je croise un certain Yann Nourry dans le camping, je lui dis bonjour et lui demande s’il va essayer de suivre Aurélien Collet sur la course, il me dit on verra bien. Super sympa. 9h30 il est temps d’expliquer à mon cher Papa la formule magique pour les ravitos et tout ce dont j’aurai besoin, il est au petit soin et ca c’est cool. Allez c’est l’heure d’aller sur la ligne de départ et de s’échauffer.P1190981

Un petit bonjour à Aurélien Collet sur la ligne de départ, j’essaie de lui demander si je peux monter sur son dos pour que ca l’handicap en peu car sinon la course va être trop facile pour lui mais il ne voudra pas et je saurai obligé de courir loin derrière. Silence, Musique Ameno d’Era nous transporte dans un autre monde comme d’habitude aux templiers, j’adore ce moment sur la ligne de départ, faire le vide se concentrer et se dire que l’on est capable de bien faire les choses et respecter son projet de course.

Nous y voila, les 2 premiers kilomètres sont plaisant avec un Aurelien Collet déjà 45sec devant tout le monde, on ne le reverra plus comme prévu, Nous sommes une dizaine dont Yann Nourry qui est le 2ème favori de cette course. Ca part à 15kmh/14,5kmh personne ne veut prendre la roue d’Aurélien ca me va, je suis le rythme du groupe. La 1ère montée arrive vite, le rythme ralentit normal et Yann Noury avec 2 autres personnes prennent un peu le large, je me situe en retrait, je monte sereinement. Le plateau arrive avec ces 7km. Je cours à environ 14kmh voir un peu moins. Etat des lieux devant, il y a un mec qui est habillé tout en Kalenji (Pascal), puis suit un autre en rouge, puis Yann Nourry et un mec en noir mais qui me préoccupe pas trop car il avait l’air déjà pas à l’aise dans la montée donc je me dis qu’il ira pas bien loin.P1190989

 

 

(presque la même foulée… lol)P1190991

Le 3ème craque un peu et j’effectue donc la descente avec mon camarade de début de course, tout en controle cette descente pour ne pas casser de fibre, nous arrivons presque à la Cresse 1er point d’eau et la un avion arrive juste avant le point d’eau, bizarre mais il s’arrête prendre de l’eau plus longuement que moi, je ne le reverrai plus d’ailleurs celui en noir non plus. En 5secondes ma flasque est remplie je repars et qui je vois au loin dans la montée, Yann Nourry et Pascal cool, ils sont pas si loin finalement.

L’encouragement de papa et Martine me booste encore plus et ils me disent que les 2 sont à une trentaine de secondes. Je pars donc en trottinant dans la montée. Je les vois se rapprocher de moi, enfin non c’est moi qui me rapprochent d’eux. Puis Pascal alias Kalenji Man en met une et je reviens au train à la marche rapide + trottinement sur Yann Nourry, je lui demande si tout va bien car c’est pour moi une surprise de revenir sur un coureur comme ca (3ème de l’eco trail 80km en 2017, multiples vainqueurs de courses, il est fort celui-la) mais je me dis qu’il est peut être pas au top et je lui demande même de me laisser passer dans la montée car je trouve que son rythme est trop cool. Bref nous finissons la montée ensemble avec un coureur qui revient à 10sec de nous mais en haut sur le plat, ce coureur lache direct et je me laisse guider par Yann qui imprime un rythme correct qui me permet de suivre sans me mettre trop dans le rouge c’est cool ca. 13,5/14kmh nous sommes entre le 17ème et le 23ème kilomètres. Rester dans le rythme de Yann, nous permet de revenir sur le mec en Kalenji qui est 2ème de la course. C’est la ou Yann en met une et nous lache avant le ravito des privats, mon camarade s’arrête pour unP1190992 besoin naturel et j’arrive donc au ravito en 3ème position. Ravito ultra rapide et je repars avec mes bâtons à la chasse de Yann enfin non car lui il va être 2ème c’est sur. Attentiste en début de course, nous le reverrons surement jamais. Puis 3km plus loin, étonnamment, je reviens sur Yann et bien soit j’ai la forme soit lui n’est pas au top. Bon le chemin se refait plutôt plat, Pascal revient aussi derrière puis me recolle aux baskets et Yann part devant, nous sommes au 28ème kilomètre. Pascal est très bavard, il me fait tout un topo sur la course, les difficultés qui arrivent, les 5min d’avance qu’on a sur les poursuivants (je sais pas comment il sait ca mais bon), sur le fait que lui et les 2 autres sont vétérans et donc moi le 1er sénior.. Bavard je vous dis.

Nous arrivons en haut d’une belle descente, ma technicité parle pour moi, je le distance, chouette, j’avance, j’avance, boum un mur ou il faut quasiment se mettre à 4 pattes. Je pousse fort sur mes bâtons, je ne le vois toujours pas derrière, Je suis plutôt content de moi et je suis 3ème à ce moment, puis de nouveau une belle descente chouette, et puis et puis vient le drame, le traditionnel drame, je m’égare, je descend trop bas, plus de balise, je crie pour voir s’il y a un bénévole en bas, personne ne me répond, bon il faut remonter. Mes pensées sont noires, je me déteste intérieurement, je faisais une si belle course, j’avais peut être le podium en ligne de mire. Melissa va me tuer, m’étant déjà perdu près de 20min au trail de Faverges, je m’étais juré de faire attention à ces balises afin de ne plus me tromper (tous les traileurs se perdent c’est comme ca mais à moi ca ne m’arrivera qu’une seule fois… et bien non). Bref je reviens sur le parcours de mauvaise humeur. Je suis seul, je croise un bénévole après 10min et allez on sait jamais je lui demande « combien sont-ils devant 3 ou 4? » Il me répond seulement 3 devant je suis donc 4ème et Pascal est passé pendant ma pause café égarement.

10min plus tard, je demande à deux charmantes bénévoles à combien de temps à peu près ils sont devant. Réponse : 2 à 3min et ils sont ensemble. ????What???? il est revenu sur Yann Nourry c’est une blague, alors la je me déteste encore plus sachant que j’étais intercalé, je serais aussi revenu sur Yann Nourry moi!! Il en fallait pas + pour que ca me remotive, je repars tambour battant, en poussant sur mes bâtons. Le chemin est très technique, je pensais pouvoir dérouler mais pas du tout entre le 32ème et le 36ème 8min30 au kilomètre… On avance pas mais c’est vraiment top comme parcours, des caillasses, des marches, parfois tu te demandes où tu vas, bref la je fais super gaffe à ne pas me perdre. Aurélien Collet dira de ce passage « qu’il était magnifique mais super technique et près de 20km sans ravito, manque d’eau criant, mais c’est pour ca qu’on aime le trail » (il me faudra 2h30 pour faire ses 20km). Chemin en balcon, qui j’aperçois au loin , les 2 loustics ouhlala je checke ma montre et je prends le temps de passage, je passe 1min30 après eux. Moins de 10min plus tard, je suis sur leurs talons et je leur crie « je suis en magicien, je suis passé derrière toi sans que tu me doubles » Bref nous échangeons quelques mots et je me mets dans la roue. Nous descendons à un rythme de sénateur, ce qui me déplait pas du tout après avoir fait l’effort pour revenir. Nous voila en bas de la montée pour Le Cade, Pascal le mec Kalenji nous annonce 300D+, je n’ai plus d’eau, je suis à sec grrr ca va être long et je sais qu’en haut il y a du plat pour arriver à la ferme du Cade au ravito. J’effectue la montée derrière en perdant quelques mètres de temps en temps mais je reviens juste après, je me dis que je ne peux pas lâcher maintenant, nous voila enfin en haut. Yann relance direct c’était prévisible et il nous distance un peu, nous doublons des traileurs de la Mona lisa puis Pascal le bavard me dit « vas y passe, 3ème ou 4ème pour moi peu m’importe » uhmmmmmmm t’es sur??? enfin je ne lui réponds pas mais je pense qu’il veut me faire croire que…c’est certain.P1200006

Nous voila enfin au Cade, Papa me donne mes 2 bouteilles, je reçois les encouragements d’Olivier Couto également. Chouette. Ils m’annoncent 4ème mais ils se trompent avec un mec du marathon des causses, je leur dis que je suis 3ème et que le 4ème c’est lui la derrière moi. Un verre de St yorre, un verre de coca et gooooooo je repars à fond enfin à fond tout est relatif après 40km mais mon camarade a pris un peu plus de temps au ravito et je me retourne il doit être à 20-30sec et la je me dis bon faut en mettre une jusqu’au faux plat du Puncho pour ne pas qu’il te voit en ligne de mire, c’est parti donc pour 2-3km à se faire mal et j’arrive à mes fins. En bas de la descente, je compte 1min d’avance car j’entends les bénévoles l’applaudir. Je connais la fin de parcours avec ce chemin en balcon, la dernière montée de 150D+ et la fin de 3km.

Objectif de ne plus le voir jamais plus! La 3ème place me tend les bras ! Je fais les efforts qu’il faut. J’arrive en haut du mur, personne cette fois ca y est je le tien ce podium c’est sur. Je continue à courir le plus vite possible et à enchainer les virages, les racines, les cailloux. J’arrive en haut de la dernière descente après avoir entendu le speaker. Ouhlallalala ca sent bon tout ca. Je traverse la route, il doit reste 1,6km, puis vient le panneau du dernier kilo, je me retourne une dernière fois mais personne à l’horizon. La délivrance arrive, je me prends les pieds dans les marches de l’arrivée mais je savoure les 40 derniers mètres et voila je passe cette ligne en 3ème position sur la Boffy Fifty une course du Festival des Templiers, je n’y crois pas ! Sérieux quoi!!!!

P1200016

Yann Nourry se fait interviewer par Harry Bignon, en fait il sera arrivé 1min tout pile devant moi seulement…. Si seulement je ne m’étais pas perdu… ah non aucune place au regret, On 22555411_1969978236583019_272288585803267183_osavoure, on profite, petite interview au micro avec Harry. Puis les sourires arrivent de la part des potes et de papa et Martine. Ils me félicitent tous. C’est cool. 5h31min09sec pour ce 50km avec 2350D+ et un chemin bien cahotique mais superbe de part sa diversité!22552460_1940891032817690_1624113339648434289_n

Melissa voulait que je lui envoie un message pour la motivé, le podium est à 18h elle est prévu à 18h sur la ligne d’arrivée, elle arrivera à 17h58 en faisant elle aussi une super course.

C’est l’heure, on m’appelle, je savoure, à côté de 2 grands champions, Aurélien Collet (4h56min33sec) et Yann Noury (5h30min09sec)! Bravo à vous 2.

WAHOUUUUUUUU!!!! :):):)) )22688676_10155636229546063_1343095028553317684_n

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Hbcchenove |
Ligue Aquitaine de Crossminton |
Alan Gourdel |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Union Cycliste Envermeudoise
| 24heuressportstelethonvls
| Lesanciensstade