25 septembre 2017 ~ 1 Commentaire

Alesia Trail : Tendinix Acte II

Gîte réservé avec la famille et amis, nous retournerons à Alesia pour une 3ème année consécutive, Ok!  Voyons la date, dernier week -end de septembre, ok comme d’hab, voyons la course et bien la même que l’année dernière, 24km 750D+ ok ca me va. Bonne préparation pour la boffy fifty aux templiers, ok c’est sur. Bref tout pour être serein sur cette course… mais tient tient, j’oublierai pas un truc mec?????

Ah oui, il y a 3 semaines, je finissais une certaine CCC…….. Ahahah il m’aura fallu attendre le mercredi 4 jours avant la course pour me décider si j’allais participer à cette course. J’avais 4 choix, la faire en tant que spectateur et coach, pk pas? Faire l’oppidium 16km, ouh la je suis un diesel moi, ca va aller trop vite. La faire avec Mel pour la motiver et la pousser, pk pas? La faire au taquet pour me faire plaisir? Allez c’est la dernière option que je choisi vu que la dernière semaine d’entrainement s’est bien passée, on va voir ce que je peux faire, m’amuser principalement. Mon objectif est derrière moi (ccc), j’y vais donc en totale décontraction.

2016 : 17ème sur 400 Chrono : 2h00min20sec

2017 : Objectif : Allez je m’en donne un petit quand même. Gagner 20sec pour passer sous les 2h. On y croit.

Samedi 23 septembe

Comme d’hab je prends mes habitudes de veille de course, carotte rapées, viande blanche et pommes de terre. Sauf que la, le bbq est de sortie et ca tourne à la régalade : apéro, cote de boeuf, pommes de terre avec du camembert coulant, vin rouge, fromage, dessert, chocolat. Oups je crois que j’ai abusé, je me couche après quelques verres d’eau pour me donner bonne conscience.Capture d’écran 2016-11-02 à 19.06.18

Dimanche 24 septembre 2017

Réveil 6h30, ouh la je suis dans le cirage, le dîner est encore présent mais bon va falloir faire avec. Petit déj tranquillement du connu et du bon. 8h40 il est temps d’aller sur la ligne de départ. Rapide échauffement sous un soleil radieux, chouette ca. J’adore le lieu de départ, cette colline avec l’énorme statue de Vercingétorix en haut. Décompte et hop c’est parti.

Je pars plus doucement que l’année dernière dans la descente (enfin je crois mais en fait c’est pas le cas 21 sec de mieux sur les 2 premiers kilo). J’aborde la 1ére montée tranquille en me faisant doubler rapidement mais déjà en haut je recolle sur un groupe que je dépasse assez aisément sur la relance. Partir tranquille et voir par la suite, voila mon plan. Puis le ravitaillement arrive rapidement kilomètre 6,5, j’avais retenu mes temps de passage et hop 3min de gagnées par rapport à l’année dernière. Je me dis « ouh la je suis parti vite, ca va pas le faire, ca sent l’explosion plus tard ». Papa m’annonce 5ème, je n’y crois pas trop plutôt vers les 10 je pense. Passage rapide dans Flavigny, puis sigle sympa en descente puis on attaque la montée de 160D+, pas mal de coureurs du 34km ici mais au loin en ligne de mire 1 et 2 coureurs du 24km je me dis il faut pas qu’ils me prennent du temps, je veux les avoir tout le temps en visu. Donc eux trottinent donc je trottine dans la montée, je marche seulement 10m sur la partie raide et en haut relance dans un faux plat facile. Mes 2 acolytes se rapprochent doucement, ou c’est moi qui me rapproche, qui sait j’ai peut être de bonne jambes. On m’annonce 7ème, ok cool ca. Donc la place de 5ème est juste devant. 1er effort pour rattraper les 2 loustiques. Au 11ème kilo je suis dans la roue, parfait, 800m plus loin je les double en leur disant « allez les gars on fait la jonction… enfin on essaie de recoller devant ». Et la un des mecs demande à un orienteur s’ils sont loin devant « 3min » il répond. Ah ouai moche, les petits coquins. Mais c’est à ce moment la ou je me dis 3min, ils sont peut être partis trop vite qui sait… alors faut relancer. Je pars avec un seul compagnons qui restera dans ma roue pendant 6km oklm.

15ème ou 16ème kilo, tien tien qui est la devant dans le champs, 2 petits traileurs qui ont l’air d’avancer sereinement, confortablement vers la 3ème et 4ème (ils auront raison car je n’arriverai pas à les reprendre). Ca remotive le Pierrot de les voir, la chasse continue. J’arrive au 2ème ravito (km 18,5) toujours avec mon acolyte sur le porte bagage, ils doivent avoir 45sec à 1min d’avance, reste 5km, sait-on jamais. Le faux plat, the faux plat, ou y a 2 ans j’étais en perdition,  l’année dernière, j’étais heureux d’être à 11,5kmh et bien la je suis à 12,5kmh, cool, mon acolyte explose un peu. Je perds de vue les 2 devant puis les remets en ligne de mire et je m’aperçois qu’ils sont à 45sec c’est sur. On continue arrive ce passage dans l’herbe qui est difficile car il faut pousser fort sur les jambes, mais ca avance 14,5, 15kmh sur 2km, cool quelles bonnes sensations ca fait plaisir. Il me reste 2km dont la montéée finale de 130D+, ils sont la je les vois mais ils avancent les bougres… ne pas marcher, montrer l’exemple, les cuisses chauffent, brulent même, les mètres passent et je ne fais pas cette maudite jonction… j’entends le speaker, on passe dans les bois, c’est cuit, la 5ème place m’attend avec tout de même une satisfaction d’être à cette place et de ne pas avoir explosé.

Je passe la ligne et j’avais pas regarder ma montre depuis un moment et biiiim  1h51min51sec. Bien plus préoccupé à chasser qu’a regarder ma montre durant ce trail, je réalise un super temps et gagne prés de 8min30 par rapport à l’an dernier. Grosse satisfaction quand même malgré la petite déception de ne pas avoir su et pu accrocher le podium pour seulement 55sec et 19sec pour la 4ème place…

Au final, un super chrono, un temps magnifique, une 5ème place satisfaisante. 3 semaines après la ccc, je ne pensais pas pouvoir courir mais au final, la préparation, le volume d’entraînement font que je récupère de mieux en mieux des courses et j’arrive à enchaîner mais c’est la ou il va falloir ne pas être trop gourmand et bien cibler ces futurs objectifs… Tien d’ailleurs ds 4semaines tout pile, rdv au festival des templiers pour la Boffy Fifty 1ère du nom, 50km et 2330D+… Avec une fin de course très escarpée qui j’espère va me plaire.

Une réponse à “Alesia Trail : Tendinix Acte II”

  1. Sandrine et christian 26 septembre 2017 à 20 h 13 min

    Dur dur la traversée du champ…. moi j ai failli y rester pour ramasser des pâquerettes au lieu de finir la course !!!! Plus de jambes ….


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Hbcchenove |
Ligue Aquitaine de Crossminton |
Alan Gourdel |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Union Cycliste Envermeudoise
| 24heuressportstelethonvls
| Lesanciensstade