27 octobre 2016 ~ 1 Commentaire

Templiers : Marathon des Causses

  Up..Down…Up..Down…Up…Down…Finish…3h40min55sec…Whaaaaaatttt?? Un chrono inespéré mais bel et bien réel! Wahouuuuu :)

3ème objectif majeur de cette saison 2016, nous revenons aux templiers avec grand plaisir aprés avoir effectué le grand trail du dimanche l’année précédente avec lut1 (celui de droite sur la photo). Donc nous voila de retour sur les causses, après analyse des différents temps des années passées, un objectif de 4h-4h15 est fixé et passer sous la barre des 4h serait magnifique!Capture d’écran 2016-10-28 à 15.41.55Capture d’écran 2016-10-28 à 15.41.23

La prépa se passe plutôt bien à part ces trucs bizarres (Kyste gardia je sais plus trop quoi) que j’ai ramené de mon voyage d’Inde, qui m’empêche de courir vraiment jusqu’au 25septembre voir même un peu aprés.. Impossible de dépasser les 11kmh bref pas le top mais une fois passé, le mode D+ est activé après avoir fait la Tendinix de l’Alesia sur la fatigue.

Vendredi 21 octobre 2016 : Arrivée sur Millau vers 14h

Direction notre cher camping de Larribal qui est vraiment cool, juste à côté du départ, nous installons notre grande tente, nous retrouvons mon père et ma belle mère fidèles supporters sur nos différents trails que je remercie encore et que oui c’est trop bien de vous avoir au ravito et de se voir pendant ces week-ends sports :D Nous montons au puncho d’Agast pour voir la vue et les trailers du vendredi, sympa de les voir et de les encourager. Le beau temps, les aigles, la vue sont toujours la c’est le top

.P1170913
Notre lut1 arrivant un peu après nous, nous nous retrouvons au salon pour retirer nos dossards et faire le tour des différents stands, je testerai rapidement la hoka mafate d’ailleurs pas mal du tout :D Je cherche toujours ma chaussure de trail favorite.
Le froid arrive, la nuit s’annonce froide et nous nous dirigeons vers notre restau au centre de Millau « O Bon Moment » pour manger nos tagliatelles. 0/-1 pendant la nuit, heureusement nous sommes bien équipés mais pas celui du milieu la sur la photo, notre cher looz qui avec son duvet +15 passera une mauvaise nuit et ira à l’hotel le lendemain alors qu’il fera +14 en pleine nuit… Bizarre ces changements de températures.

Samedi 22 octobre 2016 : Jour J

Le réveil est comme je les aime, omelettes au kiri, miel de la tante de la looz, des petits pains tout chaud.. Bref un petit déj de ministre. Et une tartine de Nutella ouvert par Madame Melissa…Il fait pas chaud chaud, le soleil est la mais la température n’augmente pas, mes pieds se réchaufferont lors de l’échauffement à 10min du départ. Bon allez 11h30 direction la ligne de départ.

Capture d’écran 2016-10-27 à 21.05.21Capture d’écran 2016-10-27 à 22.20.22

Capture d’écran 2016-10-27 à 21.06.09

Petit échauffement de 2km sur la route devant le départ, le corps se réchauffe, il va pas faire froid en faite et même plutôt chaud! Petite photo au départ avec u

ne machine au milieu 1h00 au Paris-Versailles, notre pote Brad Mitt(Raphael se teste sur Trail…la compét est lancée). Et ça sera aussi la plus grand distance avec le plus de dénivelé pour ma petite chacha Melissa mais qui est bien préparée et prête pour faire une belle course! Lut1 à droite fidèle au poste et notre Bopi qui vient pour s’éclater sur ce beau trail.

5,4,3,2,1… C’est parti pour le marathon des causses après avoir entendu la fameuse chanson d’Era qui il faut le dire m’aura moins transcendé que l’année dernière sur le grand trail avec ce départ de folie avec les fumigènes de nuit..Bon allez, on est mal placé surement dans les 300 sur la ligne de départ donc 1km à slalomer puis un autre pour se placer à environ 15kmh, la montée commence. Notre cher brad Mitt nous montre qu’il est en jambe et nous prends avec Lut1 une quarantaine de mètres. Le peloton est bien éparpillé. Ca grimpe sec, je reprends Brad en marchant, lut1 est un peu en retrait et une fille nous double en trottinant, je me dis que soit je suis ou soit elle est très forte mais une fois que la pente se radoucit, je re-trottine et lui passe devant, elle finira 2ème fille mais derrière nous ;)
Bon c’est parti pour le 1er plateau, nous rattrapons rapidement les derniers de la Mona lisa parti 45min avant nous, puis nous filons sur les chemin de 4’4 ou avec un groupe nous rattrapons la 1ère féminine. Ca tourne ensuite beaucoup sur un single super sympa avec une vue de folie mais il faut être super attentif au niveau des pieds car la chute peut arriver à tout moment. D’ailleurs nous l’apprendrons qu’à l’arrivée mais notre lut1 en tombant, c’est ouvert le doigt et sera arrêté par la sécurité civile au km22 malgré que lui aurait souhaité continuer mais il filera finalement en ambulance direction les urgences ou 5 points de suture l’attendront ouille ouille ouille.

Capture d’écran 2016-10-27 à 21.07.54
Bon la descente sur la Cresse est rapide, mon cher papa me tend mes 2 petites bouteilles (eau salé et isostar), et hop 1 sec après c’est parti pour l’attaque de la montée. Je regarde ma montre je suis dans les temps pr 4h c’est cool. Et c’est la ou la magie opère, j’effectue la montée en trottant et marchant en alternance juste derrière un trailer (adrien que je retrouverai sur strava plus tard un avion de chasse 32min au 10km lol), aucun mal de cuisse, on m’annonce 24éme au milieu de la montée, c’est cool vu que les 4h c’est la 40éme place un peu prés chaque année. On arrive en haut ensemble, on rattrape tout de suite un trailer et la il met les gaz et il me laisse sur place. Le terrain se radoucit et mes jambes répondent présentes donc à mon tour j’accélère, je rattrape 2 autres trailers et je me retrouve donc 21ème cool. Capture d’écran 2016-10-27 à 22.17.02Avant d’arriver au ravito du privat je baisse un peu le pied. Je m’arrête une petite minute pour recharger mes bouteilles et la j’attends un grand cri, notre cher brad mitt vient d’arriver au ravito aussi, il est solide le bougre. Il me dit de y aller donc c’est parti, il va falloir encore cravacher pour le larguer! Un single fracassant avec des racines passe à la limite de la chute et la descente en lacet est technique comme j’aime et hop on remonte sur le Cade ou je rattrape des trailers de la Mona lisa et j’aperçois un trailer du marathon, cool je reviens sur des trailers c’est à dire que j’avance bien. Le sommet arrive et je relance et la patatra 3 foulées et la crampe au mollet arrive. Oh non pas toi, pas la, pas maintenant, je m’arrête, j’essaie de m’étirer, je repars, bim ca revient, fait chier, bon je me débrouille tant bien que mal pour arriver au Cade avec cette superbe photo prise par mon padre… Euh les filles à côté, ca va, ca se passe bien la mona lisa on dirait, ca discute tranquille… C’est ca aussi le trail, pas de prise de tête chacun son rythme.

Capture d’écran 2016-10-27 à 21.08.28

Bon la crampe est arrivé donc direction les Tuc direct, allez un petit verre de coca/eau et c’est reparti avec 3/4tucs à la main. Je répars très vite et que vois-je devant 2 trailers, cool je vais les

Capture d’écran 2016-10-27 à 22.43.38

manger tout cru, bref je reviens sur eux rapidement, le 1er me laissera passer dans la 1ère descente, l’autre sera devant moi dans le chemin en balcon mais dans le dernier mur ou nous sommes à 4 pattes. Je cale littéralement (la preuve Mélissa montera presque aussi vite que moi sur ce km!!! la machine !!), je ne parviens pas à revenir sur lui mais l’autre trailer ne revient pas non plus donc je me dis qu’en faite tout le monde est dans le mal mais je le suis vraiment.. (quelques photos pour preuve que ca grimpe sec, sec, sec..clique sur la photo tu verras mieux)

Capture d’écran 2016-10-27 à 22.43.26

le sommet est la et la relance se fait mais hop crampe au mollet again oh non encore toi maudite crampe, je te hais! J’ai du mal à courir tout du long dans ce single mais personne ne revient sur moi… je suis seul et enfin je croise la route, bonheur ca descend tout seul, j’aperçois le trailer devant, j’avance vite, je double des trailers des autres courses et la bim arrêt net crampe aux ischios.. bon je repars avec une façon de courir anti crampe…c’est pas beau à voir mais bon c’est la fin de course.. Et la je vois le petit Simon (un élève du sport étude) qui m’attends pour les 500dernieres mêtres, je fais la fin avec lui c’est chouette.

Capture d’écran 2016-10-27 à 21.08.47Capture d’écran 2016-10-27 à 22.17.13

La ligne d’arrivée est la, je suis 18ème, le chrono je l’ai pas encore checké, je passe cette fameuse ligne d’arrivée heureux, content et je vois 3h40 sur la petite tv….. Et bien de beaux progrès ont été fait tout de même, ca fait plaisir. Mon pote Brad Mitt arrivera en 3h46 juste devant la 1ère fém.. Super course pour lui. Notre lut1, le pauvre lui est à l’hosto.

Ma Mélissa arrivera en 5h27 et aura pris du plaisir du début à la fin, fatiguée mais déjà avec la volonté de vouloir progresser pour les prochains trails. Et notre bop finira en 5h47 en disant plus jamais de longue distance lol

Capture d’écran 2016-10-27 à 22.21.09

Allez c’est vendredi soir et c’est l’heure de la bière et de la pizza avec tous les copains présents sur la Vo2 trail et sur le marathon des causses.

Capture d’écran 2016-10-27 à 21.07.18

Le dimanche nous suivra la tête de course du grand trail à Peyreleau, la roque, dans la montée du  cade et à l’arrivée. Trop bien de voir les champions… Mr Xavier Thévénard ici.

.Capture d’écran 2016-10-27 à 22.16.50

A l’année prochaine pour une revanche sur le grand trail et un top 100 comme objectif!!!! Ba quoi, il faut être ambitieux!

Une réponse à “Templiers : Marathon des Causses”

  1. enorme à l année prochaine pierro


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Hbcchenove |
Ligue Aquitaine de Crossminton |
Alan Gourdel |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Union Cycliste Envermeudoise
| 24heuressportstelethonvls
| Lesanciensstade