16 septembre 2016 ~ 4 Commentaires

GR 20 en 4 jours

Commençons par le commencement. 13 janvier 2016, la sanction tombe Guillaume alias lut1 et Pierre alias Pierrot nous nous faisons recaler au tirage au sort de la CCC… Déception mais il est temps de trouver d’autres objectifs, ça sera un grand voyage en Inde pour moi au mois d’août donc pas de course fin août.

Nous réfléchissons et après avoir effectué la partie nord du GR20 en 2012 en 7jours en mode rando avec ma copine, je m’étais juré d’y revenir un jour et ce jour est enfin arrivé!!

Après de multiples recherches internet, nous nous fixons comme objectif de boucler la totalité du GR20 en 4jours. Nous sommes de jeunes trailers, nous avons commencé par la Saintélyon sur un coup de tête sans jamais avoir fait de marathon ou autre… 7h50 pour lut1 8h01 pour moi..Nous enchainons par la 6000D, les templiers en 2015. Puis en 2016, une blessure aux adducteurs car notre lut1 est footballeur viendra un peu pourrir sa saison et pour moi marathon 45km du vulcain trail, trail du josas 36km, ronde des douaniers 36km   à l Ultra marin et d’autres courses dans le 78..

new Parcours-GR20-de-Corse

Voila un peu pour situer les deux loustics.

Nous allons donc découper le GR20 en 4 étapes :

1 : Calenzana-Col de Vergio
2 : Col de Vergio-Vizzavona
3 : Vizzavona-Usciolu
4 : Usciolu-Conca
 
Ah ouai quand même c’est long ce gr20 :)
Capture d’écran 2016-10-28 à 15.48.37
 

Voici le matos

- Sac Ultimate direction 20L (genialissime)
- Batons leki trail pro (cassés dès le 1er jour) ceux de lut1 Micro Trail pro ont tenu jusqu’au bout
- 4 bouteilles de powerade (génial pas pour le powerade mais pour le plastique super solide)
- 1 paire de tong
- 1 suunto ambit 3 peak + chargeur 
- 3  petits flacons de shampoing, gel douche et crème solaire
- 1 opinel (non utilisé)
- 1 lampe frontale led lenser seo 7r
- 1 paire de lunettes trail cebe (le top)
- 1 couverture de survie
- 1 mini serviette en micro fibre
- 1 savon petit marseillais (pour laver les affaires)
- 2 paires de chaussettes x-socks
- 1 cuissard quechua
- 2 t shirt (1 quechua et 1 waa ultra carrier) les 2 très bien
- 1 paire de chaussures ULTRA RAPTOR la sportivaTOP!
- 1 bas quechua light pour le soir
- 1 haut manches longues salomon et 1 nike light
- 2 caleçons quechua
- 1 vester ultra light Waa (heureusement qu’ il a plus que des petites gouttes)20160723_195331
- 1 paire de manchons pour les bras
- 1 sur sac de couchage Thermolite Tractor 
- 8 grany
- 6 pompotes
- 4 repas lyophilisés reconditionnés
- 2 sachets de 200g (je crois) d isostar citron
- 1 sachet de noix de cajou, amandes et noisettes 350g
- 1 boite de sportenine
 

Dimanche 24 juillet : Arrivée à Calvi à 19h avec l’aeropost, 16 personnes dans un avion de 150places… bref on avait de la place. Discussion avec un trailer qui allait faire le GR en 5 jours en se faisant porter ses bagages. Sympa. 2 voitures prises en auto-stop et nous voila arrivés à Calenzana au refuge, petite chambre pour nous 2. Une petite pizza à partager puis ensuite un lyophilisé chacun et au lit.20160724_171853

Lundi 25juillet : Calenzana-Col de vergio 3h30-20h45

Ça y est c’est le départ, les frontales sur la tête, on est parti pour la 1ère montée jusqu’au refuge de porto di ubio, bon rythme imposé par le lut1. On transpire en pleine nuit, on est seul dans la montagne c’est chouette, arrivée en 2h53, petit break de 10min et c’est reparti.

On repart en même temps que tout le monde qui était au refuge, on ne lâche pas le rythme, on double du monde, on arrive à Carrozu en 2h30, je casse mon bâton leki dans le pierrier… je cherche le bout mais impossible de le retrouver. Bref je me fais une raison, je vais avoir un bâton de 120cm et l’autre de 115cm qui finira en 100cm à la fin du gr…

J’arrive avant lut1, je l’attends 20min, on se pose 20min, le lut1 est pas bien. Vomito pour lui, son isostar ne passe, pas trop vieux.. bref la journée s’annonce rude.

On repart pour la montée sur les dalles, nous mettrons 3h pour arriver à Ascu, une attente de 30min pour moi au lac de Muvrella, puis à Ascu où nous ferons le point.

Arrivée vers 13h à Ascu, le lut1 n’est pas bien, problème de ventre, il va se résoudre à prendre le bus pour rejoindre col de vergio, bien se reposer et attaquer les 3 autres jours en pleine forme.

Départ pour moi vers 13h50 direction la nouvelle variante du gr20 pour cause de cirque de la solitude fermé. Je démarre en trombe, je rattrape 3 personnes, je leur demande jusqu’à quelle altitude nous devons monter, ils me répondront 2200m… sachant que c’est 2600m.. je leur ai pas dit hein ‘on ne leur casse pas le moral comme ça’. Bref je passe ce sommet relativement bien sauf que dans la descente, la fatigue me rattrape et une demi chute me fait me calmer direct.. j’arrive au bergerie de Ballone à 16h50. Un bon coca avec un sandwich jambon fromage corse me remet d’aplomb et je me lance vers le refuge de Cittolu di Mori, en partant à 17h15 je suis bien sur seul dans la montagne avec le soleil qui se couche progressivement c’est magique!

Arrivée à Cittolu 2h après petit break de 10 min où les gens me prennent pour un grand malade quand je leur dis que je viens de Calenzana… Ils me regarderont courir tout droit vers la vallée pour finir à la nuit tombante 1h15 plus tard au col de Vergio vers 20h30-40 !

Lut1 est déjà en train de diner, je le rejoins sans me laver, le repas est bon! La douche un régal et il faut déjà aller se coucher…le réveil étant prévu à 5h30.

Etape 1 : 50km 5250D+ boum ça picote! 17h pour y arriver!

Mardi 26 juillet : Col de Vergio-Vizzavona 6h15-19h50

20160726_083156

Allez le lut1 a mal aux pieds et oui chaussures trop petites mais il est motivé donc go go go direction le refuge de Manganu. De mon côté les premiers hectomètres me rappellent qu’hier j’ai pas passé la journée dans le canapé. Nous montons vers le lac de Ninu (les quadri piquent, on se tait et on avance). Le lac, The lac grandiose, somptueux, magnifique… après en avoir pris plein les yeux, on commence à trottiner, 1ère fois depuis le départ où on aperçoit un début de chemin correct où on peut courir…

0160726_111303

Arrivée à Manganu en 3h20 où un bon coca nous met bien sous un gros soleil et c’est parti pour la brèche de Capitello, montée que j’avais adoré en 2012 et ce fut le cas cette année encore…A la brèche, on profite un max, on se pose, un grand soleil, c’est La VUE du gr20 pour moi, bon on fait le grand tour de ces lacs, on arrivera après 3h46 au refuge de Petra piana, gros break de 45min avec repas lyophilisé… les crêtes nous font de l’œil, il est temps de repartir… Au démarrage je dis à lut1 bon après les crêtes longues et interminables descente pour Vizzavona… sauf que j avais oublié à savoir pourquoi la montée droit ds la pente du refuge d’Onda, ça nous met un coup au moral et plus nous nous rapprochons de l’Onda, plus la montée devient raide et longue, finalement nous mettons 2h pour arriver à Onda, le tonnerre et les éclairs éclatent sur les montagnes derrière nous..il faudra faire un choix…dans ma tête, il est déjà fait, ne pas gamberger, ne pas ‘trop’ réfléchir et ne rien lâcher.

Nous avons plus beaucoup d’eau mais le refuge de l’Onda étant en contre bas, aucun de nous 2 ne souhaitant descendre, on attaque la montée, le lut1 est ds le dur mais heureusement au milieu de la montée, un couple dans la descente nous donne 50cl d eau merveilleusement fraîche, merci à vous! Nous arrivons au sommet sous quelques gouttes de pluie, les vestes sont de sortie mais pas longtemps et nous attaquons la descente interminable pour Vizzavona. Un lut1 avec un mal de pieds de dingue continue tant bien que mal et nous arrivons après 3h15 à Vizzavona… Nous allons directement à la mini supérette acheter des pompotes, et des petits trucs pour le lendemain.. direction le camping nous prenons le dortoir. Nous sommes que tout les 2, sympa. Nous allons diner en face du restaurant de la gare ou des lasagnes maison, une bonne pinte, un tiramisu totalement revisité et un petit digeo à la Mandarine nous fera le plus grand bien! Allez au dodo il est 22h30.

0160726_171831

Etape 2 : 45km 2600D+ en 13h42 tout compris

Mercredi  27 juillet : Vizzavona-Usciolu

3ème journée, les pieds de lut1 sont ds un état catastrophique, je pense qu’il a hésité avant de prendre le départ mais il est bien là à 6h15 et c’est parti pour la 1ère montée de la journée. Pour ma part les sensations sont ultra bonne, c’est le top dés le départ. Nous mettrons 3h15 pour arriver à campanelle avec une petite pause coca de 15min puis 3h46 pour arriver à Prati où la dernière montée aura fait mal à mon lut1 mais il est toujours là.
Ces 2 premières étapes sont longues mais beaucoup plus roulantes, on marche vite, les kilomètres défilent plus rapidement. Une pause de 45min pour moi à Prati et 20min pour lut1. Nous repartons ensemble en direction d’Usciolu sous un gros gros cagnard, nous croiseront presque personne, à part un fils et son père pas en bonne forme.. 3h33 plus tard, arrivée à Usciolu.

Ok, tout le monde, nous avait dit de ne pas y dormir mais bon pourquoi pas et puis ça découpe parfaitement le gr sud… Allez je vous raconte. Nous avions réservé une tente chacun pour avoir de la place et bien dormir. Le mec du refuge me dit qu’il n’y a pas notre nom sur son putain de papier, il me dit ok je vous crois mais il me faut une preuve, vous voyez la croix la haut, y a la 3g donc allez y et montrez moi le mail… n’ayant jamais eu de mail mais ayant été débité, je me coltine un petit 50D+  pour lui faire une putain de copie d’écran de mon compte en banque. Bien sur ça le lui suffit pas, il nous fera repayer et nous prendrons la nuit dans le refuge car la nuit s’annonçait fraîche. Aucune couverture, avec notre petite sursac, la nuit a été fraiche mais la chaleur humaine des 15 personnes présentes dans le refuge nous a permis de tenir…   Comme vous l’aurez compris, le refuge d’Usicolu pas notre meilleur souvenir malgré que ça soit un refuge dans un environnement magnifique. Avant de m’endormir, demain sera déjà le dernier jour et cette aventure, cette traversée du gr20 ne ressemble pas du tout a une simple randonnée. Il y a 4 ans, d’étape étape ou en double étape tu rencontres du monde, tu fais connaissance, tu partages…la tu rattrapes des gens qui sont partis depuis 10 jours peut être, ils te prennent pour un etxra-terrestre alors que tu sais que t’es loin dans être un, tu pars super tôt, arrives assez tard, tu ne partages pas tant de moment de « rando » que ça. Tu es dans une bulle complétement renfermé, une sensation étrange car j’aime la rando aussi pour ce côté humain mais la j’ai compris un truc, les mecs normaux c’est eux, nous on est dans la catégorie des grands malades…

0160727_201245

Etape 3 : 45km 2856D+ en 11h36 tout compris

Jeudi 28 juillet : Usciolu-Conca

C’est la der, dernier réveil 5h30, un petit thé vert, un mars et c’est parti, nous partons les premiers. Nous prenons l’ancien gr, nous mettrons 4h35 pour rejoindre Asinau sans avoir eu l’impression de trainer mais en prenant une bonne pause au dessus du refuge d’Asinau car la vue est juste magnifique. Nous faisons une pause de 15min près de la source d’Asinau où c’était la meilleure eau du monde, fraîche en grande quantité bref un bon moment.20160727_172556

Nous repartons dar dar direction la variante des aiguilles de Bavella où une montée droit dans la pente fera mon bonheur.

20160728_124633

Ce passage étant magnifique, nous prenons un peu notre temps. Puis nous arrivons au parking de Bavella où les nombreuses voitures, les pantouflards nous font peur… c’est marrant comment on peut paraître étranger par rapport à tout ces gens. Ça pourrait être nous mais là nous on vient de 3jours de dingue, on est dans un gros challenge alors de voir tout ce monde, ça fait bizarre et personne partage notre moment donc sans perdre notre temps nous continuons notre route vers le refuge de paliri… Asinau-Paliri en 3h45 en se faisant bloquer 25min par sans doute le gérant du refuge qui ramenait des vivres depuis bavella avec 6 chevaux. Impossible de le dépasser, en lui demandant plusieurs fois, le mec nous répondant sèchement que non on ne le doublera pas… Un connard fini!

Bref arrivée à Paliri où la source est sans doute la plus pourrie de tout le gr20.. nous arrivons tout de même à remplir nos bouteilles. Allez c’est parti pour la dernière étape et du D- à gogo. Un soleil de plomb nous accompagne, lut1 prend un coup de chaud un moment, la dernière étape est longue et dure…. l’organisme veut en finir.. nous croisons qq personnes.. des couples qui au vue de leur état après 2/3h de gr20, n’allaient pas aller bien loin ça c’est sûr… nous avançons tant bien que mal, le manque d’eau arrive assez vite mais enfin la vue sur Conca se dégage, les derniers hectomètres sont à nous 2h55 depuis Paliri et ça y est le fameux panneau où les pros se prennent en photos est la devant, on l’a fait!!! Radicali GR20!!!20160728_175827

On enchaine les photos… on descend vers Conca et vers le refuge, on remonte boire une bière au bar de l’arrivée officielle, nous prenons une photo sous la pancarte officielle. Les jambes piquent mais la satisfaction est là. Heureux tout simplement.

Un bon diner partagé avec 2 pompiers qui l’ont fait en 7jours, belle perf avec des gros sac en +… on rigole, on se raconte nos anecdotes…Ce dîner me plait, c’est ca la rando, le partage etc… sauf que quand tu décides d’être en mode machine et bien tout ce côté, existe moins mais par contre chaque moment que tu vis et décuplé.. Vous m’avez bien fait rire avec la blonde ahahha 23h30 arrive, le digeo avec et le sommeil se fait de plus en plus présent… l’heure est à la récup… la nuit est très chaude et finalement pas très reposante..

Mais demain c’est bon, on met les tongs :D

Etape 4 : 39km 2128D+ en 11h tout compris

Quel régal dans la joie, dans la souffrance, seul face à soi même car ton pote c’est pas lui qui te fera mettre un pied devant l’autre mais par contre il pourra te donner la motivation d’aller toujours plus loin!

Rdv à la prochaine étape

 
     

4 Réponses à “GR 20 en 4 jours”

  1. Salut,
    J’ai lu avec appétit le récit de votre belle aventure, et quelle aventure !!

    Je vais faire le meme trip cet été fin Juin/début Juillet.
    J’ai déja fait le gR20 en rando quand j’étais jeune… Depuis je fais plus d’ultra trail que de rando …
    Quelques questions à vous poser :
    - vous etes partis en autonomie pour les 4 jours avec repas du soir et nuit en gite ?
    - vous portiez vos affaires de 4 jours avec vous ?
    - j’ai lu que vous aviez cotoyé un traileur qui avait trouvé un transporteurs de bagages, vous avez des adresses ?

    Merci pour vos réponses, si vous recevez ce message (le post date de 2016 …).

    • Hello Aurélien,

      Merci d’avoir lu c’est cool.
      Pour répondre à tes questions :
      - Non pas d’autonomie, on a mangé le soir dans les refuges, et la journée, c’était coca au niveau des refuges, sandwichs et des barres qu’on avait dans le sac ou qu’on achetait aux différents refuges sur le GR.
      - Yes, on avait tout sur le dos pour 4jours. Sac ultimate direction de 20L au top du top. Ca suffit je pense. De toute façon tu cours pas, c’est de la marche rapide quasi tout du long, on a couru vraiment très rarement, par contre on était en mode non stop. Pas trop le temps de vagabonder. :)

      Si tu as d’autres questions, n’hésites pas!
      A+
      Pierre
      - Non aucune adresse à te proposer sur le transporteur

  2. Vous êtes trop fort les gars.

  3. Inoubliable mon pierro…


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Hbcchenove |
Ligue Aquitaine de Crossminton |
Alan Gourdel |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Union Cycliste Envermeudoise
| 24heuressportstelethonvls
| Lesanciensstade